MENU

Lina Marcela Lopez

est née à Medellin, en Colombie, et commence ses études musicales à l’âge de 16 ans. En 2000, elle réussit le concours d’entrée pour étudier la composition et le chant auprès de Andres Posada et Danaila Hristova, à l’Université EAFIT de Medellin, où elle obtient un Bachelor de chant en 2006. En 2008, elle entre en Master à la Schola Santorum Basiliensis, en Suisse, et se spécialise dans l’interprétation des musiques anciennes avec Rosa Dominguez.

En tant que soliste, Lina Marcela Lopez chante notamment dans «A hymn to Harmony» et «The Judgment of Paris» de John Eccles, «The Passions» de William Hayes, «Jesu Membra Nostra» de Dietrich Buxtehude, «Vesperae solennes de confessore» de W.A Mozart, «La serva padrona» de G.B. Pergolesi, la Messe en Sol de Franz Schubert, le Magnificat de John Rutter, «Penelope la Casta» de Alessandro Scarlatti, «Il Vespro della Beata Vergine» de Claudio Monteverdi, «Montezuma» de Carl Heinrich Graun, «The Messiah», «Ester» et «Deborah » de G.F. Händel…

Elle collabore avec des ensembles tels que L’ensemble Elyma et la Capilla Panamerica (Gabriel Garrido), Musica Temprana (Adrian Van der Spoel), Musica Caeli Graz (Franz. M. Herzog), Melpomene (Conrad Steinmman), l’Ensemble Glossarium (Quito Gato), La Grande Chapelle (Albert Recasens), La Cetra Barockorchester Basel (Federico Sepulveda), l’Orchestre symphonique de Colombie (Felipe Aguirre) ou encore Daimonion Ensemble (Anaïs Chen-Maria Gonzalez).

De plus elle travaille également régulièrement avec le luthiste argentin Gabriel Schebor et le harpiste espagnol Manuel Vilas Rodriguez. En 2012 et 2013, elle participe à l’enregistrement des disques «Bailes, Tondais y cachuchas» et «Missa Criolla» avec l’ensemble hollandais Musica Temprana. En 2014 et 2015, elle chante également dans 2 enregistrements autour de Juan Hidalgo et Sebastian Duron, avec l’ensemble espagnol «La Grande Chapelle».