MENU

elena_doncel_1

Elena Doncel

Née à Madrid, Elena Doncel est une musicienne à multiples facettes. Titulaire d’un prix de piano au Conservatoire Supérieur de Musique de Salamanque, elle obtient parallèlement une licence d’histoire à l’université Paris III. Au cours de son séjour à Paris, elle découvre le clavecin dans la classe de Blandine Verlet (CRR de Rueil-Malmaison) où elle obtient un 1er prix de clavecin à l’unanimité du jury et un prix d’excellence.

A partir de 2007, elle poursuit sa spécialisation en musique ancienne à l’Escola Superior de Música de Catalunya (Barcelone) dans la classe de Béatrice Martin où elle obtient son diplôme en juin 2011 avec la mention « excellent ». En juin 2013 elle finalise un Master de direction dans le domaine de la musique ancienne, « Maestro al Cembalo », avec Leonardo García Alarcón à la Haute Ecole de Musique de Genève. Elle a été boursière de la Fondation espagnole La Caixa pour la réalisation de ce master.

Elena Doncel est mené à travailler sous la direction de Chiara Banchini, Alfredo Bernardini, Lambert Climent, Leonardo Muzzi, etc., et a récemment collaboré avec Jordi Savall et Gabriel Garrido dans différents projets artistiques. Comme soliste, elle est invitée par le festival de jeunes clavecinistes européens de Monte Compatri (Rome).

En tant que continuiste elle se produit en Espagne, France, Belgique, Suisse etc. Fruit de sa constante collaboration avec le violoncelliste Pablo Garrido elle crée en janvier 2010 le Vermeer Ensemble. Avec l’hautboïste baroque Seung-Kyung Lee, elle conçoit un programme autour de la musique française que l’amène à se produire à Seoul en aôut 2012 (Seoul Baroque Chamber Hall). Avec Aurion ensemble, elle se produit au Fringe de Utrecht, et en Italie dans le cadre du Festival international de musique ancienne de Goritzia. Actuellement, elle se lance à la direction dans le domaine de la musique ancienne avec son ensemble Ebálides. Dans ses derniers projets d’envergure :« The Fairy Queen » dans les rencontres baroques de Toulouse et la « Camerata Rousseau » de Genève.